besoin-de-sens

Ikigai, quand tu nous tiens !

Tu nous conduis au « flow »…

Comme vous le savez je préconise une méthode fondée sur le principe de l’#ikigai pour se donner les meilleures chances de réussir son projet professionnel.

Outre son efficacité, ce qui me paraît le plus important dans ce concept, est la question du sens. Car enfin n’est-ce pas essentiel d’avoir le sentiment que ce que l’on fait est utile, que ça sert à quelque chose, que l’on peut en voir les effets ? C’est le cas du boulanger lorsque le pain est cuit, du maçon devant la maison qu’il a construite, de l’infirmière qui soulage la douleur d’un patient.

Trouver du sens à ce que l’on fait est un moteur pour agir et s’impliquer. Si la recherche de sens s’avère la motivation la plus fondamentale pour certains, le « comment » l’est tout autant, c’est à dire la façon dont on le fait. Un maçon considère qu’il empile des briques, un autre qu’il élève une cathédrale (Jacques Salomé)….Eh bien cette différence fait sens.

Pour le premier, l’on peut imaginer une sorte de démission intérieure, pour le second une sorte d’investissement personnel dans l’objectif.

Cette vision de la finalité, sa représentation mentale, nourrit un investissement personnel, un amour du geste, un plaisir à le faire bien, ce que l’on nomme le « flow ». Un élément essentiel pour l’équilibre intérieur, pour la joie, pour la reconnaissance que l’on se donne à soi-même et l’estime de soi.

C’est désormais la continuité que je donnerai à mes actions en faveur de l’utilisation du concept de l’ikigai dans le milieu professionnel : clarifier le sens que l’on donne à la « réussite » !

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trois étapes pour changer de job !

Je vous offre un guide de démarrage

Vous trouverez dans ce guide : • 3 erreurs que commettent celles et ceux qui se trompent dans un changement professionnel • 3 clés de réussite