jon-flobrant-2844

Un exemple de « recadrage » de la pensée dans le management

Alors qu’il y a quelques années, il était mal vu dans l’entreprise de manifester ses émotions (pleurs, colère, sautes d’humeur) car cela était interprété non seulement comme un risque d’entacher le raisonnement, mais encore comme de la faiblesse, voire un manque de contrôle de soi, au contraire aujourd’hui, les exprimer et comprendre celle des autres est en passe de devenir une qualité.

La journaliste Annie Kahn se réfère notamment à l’article rédigé par Ed Hess dans la Harvard Business Review (19 juin 2017) dans lequel il explique que, face à l’intelligence artificielle illustrée par les automates, les humains se différentient par les émotions.

Le précédent stéréotype « handicap » devient à ses yeux un « atout » aujourd’hui.   

De surcroît, une étape supplémentaire est franchie car, désormais, il est admis d’exprimer des émotions jugées initialement inutiles (angoisse, craintes, malaises) par rapport à celles exprimant le bonheur, l’enthousiasme, la joie, l’adhésion (Quy Huy, professeur de management stratégique à l’Insead et co- auteur de « L’intégration des émotions et des sentiments dans les théories du management »). En effet, elles favoriseraient « souplesse de raisonnement et découverte de solutions introuvables » tout en donnant confiance aux collaborateurs qui, dès lors, auraient leur chance de contribuer aux objectifs. D’autant que dans cette inversion de la façon de considérer les choses, l’angoisse deviendrait un moteur pour faire bouger les organisations au lieu et place d’un frein comme pensé précédemment.

Pour Quy Huy, c’est un avertissement lancé aux managers qui y resteraient imperturbables au risque que les collaborateurs leur préfèrent des entreprises « émotionnelles » jugées plus aptes à favoriser l’innovation.

Alors comment évoluer ? Grâce à des formateurs et des coachs enseignant la bienveillance et le lâcher prise vis-à-vis de la maîtrise de soi et des sentiments.

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trois étapes pour changer de job !

Je vous offre un guide de démarrage

Vous trouverez dans ce guide : • 3 erreurs que commettent celles et ceux qui se trompent dans un changement professionnel • 3 clés de réussite